VIENT DE PARAÎTRE: « Transition écologique et durabilité »

Transition écologique et durabilité / Nachhaltigkeit und Transition

EVS a participé pendant toute sa durée au réseau Saisir l’Europe / Europe als Herausforderung , porté par sept institutions de recherche françaises et allemandes, de 2012 à 2016. La sociologue Anahita Grisoni (UMR CNRS 5600 EVS) et la philosophe Rosa Sierra (Université de Francfort), coordinatrices de l’axe 2 « Développement durable » de ce réseau, ont dirigé les deux tomes d’un ouvrage paru aux éditions Campus Verlag (Francfort, New York), intitulé Transition écologique et durabilité / Nachhaltigkeit und Transition. Le premier tome, Concepts, rassemble notamment les contributions d’un colloque organisé par le réseau Saisir l’Europe à Lyon en 2014. Le tome 2, Politiques et acteurs, est consacré aux déclinaisons empiriques du changement socio-économique.

Cette publication internationale et interdisciplinaire comprend des textes en français ou en allemand. Six membres d’EVS y ont participé: Lydia Coudroy de Lille, Anahita Grisoni, Anne Rivière-Honegger, Philipe Pelletier, Lisa Rolland, Anaïs Volin.

Transition écologique et durabilité : concepts / Nachhaltigkeit und Transition : Konzepte,

372 pages

ISBN : 978-3-593-50774-3

Transition écologique et durabilité : politique et acteurs / Nachhaltigkeit und Transition : Politik und Akteure

300 pages

ISBN : 978-3-593-50775-0

VIENT DE PARAÎTRE: « LE TERRAIN COMME MISE EN SCÈNE »

Le Terrain comme mise en scène

Dirigé par BERNARD MÜLLER, 
CATERINA PASQUALINO 
et ARND SCHNEIDER

Pour les sciences sociales, l’enquête de terrain est incontournable. Mais alors que l’approche classique se fonde sur l’opposition traditionnelle entre terrain et bureau et sur l’objectivité supposée du chercheur , le travail in situ est appréhendé ici comme une zone accidentée, une expérience dont les rugosités, les malentendus, les perturbations constituent la matière même de la recherche. A la croisée de plusieurs pratiques, les auteurs de cet ouvrage déjouent les lignes établies en créant des situations inédites susceptibles de révéler la société sous un jour nouveau. L’expérience artistiques (théâtre, performance, cinéma) alimente le questionnement anthropologique, tandis que le renouvellement de perspective est envisagé à partir du réexamen critique de l’ensemble des processus d’écriture et de restitution.

ISBN: 978-2-7297-0930-3

18€ – 188 pages

LES AUTEURS

Bernard Müller est anthropologue et dramaturge. Il anime un groupe de recherche par la performance réunissant à la fois des chercheurs et des artistes (CURIO). Il dirige, depuis 2003, avec Thierry Bonnot, le séminaire « Mise en scène et en récit » à l’EHESS, où il est membre de l’IRIS.

Caterina Pasqualino est anthropologue et cinéaste. Directrice de recherche au CNRS et enseignante à l’EHESS, elle a notamment publié Flamenco gitan(CNRS éditions, 2008) et a dirigé, avec Arnd Schneider, Experimental Film and Anthropology(Bloomsbury, 2014).

Arnd Schneider est professeur au département d’anthropologie sociale de l’Université d’Oslo. Il est l’auteur de nombreuses publications et a récemment dirigé Alternative Art and Anthropology(Bloomsbury, 2017).

NOUVELLES ÉCRITURES 
DE L’ANTHROPOLOGIE

collection dirigée par
Olivier Givre et Axel Guïoux

L’anthropologie se pratique et s’écrit de manière plurielle. L’expérience du terrain, l’intersubjectivité, le regard réflexif constituent autant de marques de fabrique d’une discipline plus que jamais en prise avec les mondes contemporains et leurs transformations. L’écriture de l’anthropologie elle-même doit s’ouvrir à la diversité des modes d’expression et de médiation, ainsi qu’aux potentialités actuelles et futures de création et de diffusion. En favorisant des démarches de recherche et des formes de restitution non seulement originales mais novatrices, en prenant le parti d’associer les disciplines et les pratiques, les médias et les styles, au confluent du sensible et du scientifique, la collection « Nouvelles écritures de l’anthropologie » se veut un champ d’expérimentation et d’exploration des manières de faire et de dire l’anthropologie.

Vient de paraître: « Anthropologies réflexives »

Anthropologies Réflexives

Modes de connaissance et formes d’expérience

Dirigé par Marieke BLONDET

et Mickaële LANTIN MALLET

L’anthropologie proposée dans cet ouvrage met au centre de sa réflexion le terrain ethnographique comme induisant, de fait, la mise en place de relations intersubjectives complexes qui participent à et pèsent sur l’enquête et sur la production du savoir.

Les auteurs évoquent tour à tour comment ils se sont trouvés pris dans des interrelations qui les ont conduits à omettre certains aspects contradictoires, dérangeant ou compromettants des situations observées. Tous ont entrepris une démarche critique et réflexive sur leurs expériences de terrain et leurs rencontres et ont cherché à comprendre comment elles ont influencé à la fois leur raisonnement anthropologique et les modalités d’écriture au moment de la restitution de leur recherche.

ISBN: 978-2-7297-0929-7

20€ – 304 pages.

LES AUTEURS

Marieke Blondet est anthropologue sociale, chargée d’enseignement et de recherche à AgroParisTech Nancy. Elle étudie les aires naturelles protégées et la manière dont les politiques environnementales sont perçues par les populations locales.

Mickaële Lantin Mallet est anthropologue et intervenante en santé au travail. Elle consacre ses recherches aux processus judiciaires de résolution des conflits et à l’expérience de la maladie.

NOUVELLES ÉCRITURES 
DE L’ANTHROPOLOGIE

collection dirigée par
Olivier Givre et Axel Guïoux

L’anthropologie se pratique et s’écrit de manière plurielle. L’expérience du terrain, l’intersubjectivité, le regard réflexif constituent autant de marques de fabrique d’une discipline plus que jamais en prise avec les mondes contemporains et leurs transformations. L’écriture de l’anthropologie elle-même doit s’ouvrir à la diversité des modes d’expression et de médiation, ainsi qu’aux potentialités actuelles et futures de création et de diffusion. En favorisant des démarches de recherche et des formes de restitution non seulement originales mais novatrices, en prenant le parti d’associer les disciplines et les pratiques, les médias et les styles, au confluent du sensible et du scientifique, la collection « Nouvelles écritures de l’anthropologie » se veut un champ d’expérimentation et d’exploration des manières de faire et de dire l’anthropologie.