Archives de catégorie : Activités et productions

Colloque « Morts animales en perspectives »

Morts animales en perspectives

(Frontières / CELAT)

86ème congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS)

Mardi 8 mai 2018 – de 9h à 17h

Université du Québec à Chicoutimi

La mort ou la disparition des animaux soulève aujourd’hui des enjeux éthiques, juridiques, politiques, sanitaires, affectifs et économiques cruciaux. Conditions d’abattage des animaux d’élevage, dénonciation de la surpêche, émotion suscitée par les « meurtres » d’animaux sauvages… Il ne se passe pas un jour sans que s’impose dans le débat public et les médias l’idée que nous serions confrontés à un véritable « problème animal », matérialisé par ce que d’aucuns considèrent comme une « sixième extinction ». L’une des raison des sensibilités actuelles à la condition animale est certainement le caractère inédit et parfois irréversible des pressions que les sociétés contemporaines, industrialisées, urbanisée, globalisée et technicisées font peser sur le vivant. Mais il importe de remettre en perspective(s) ces enjeux à la lumière des contextes pluriels et changeants de la mort des animaux.

Ce colloque entend ainsi explorer la multiplicité et les transformations des morts animales dans les sociétés d’aujourd’hui, de manière comparative et multidisciplinaire. En partant de diverses catégories d’animaux (de rente, de ferme, d’assistance, de compagnie, de spectacle, d’expérimentation, de refuge, de zoo, sauvages, « nuisibles » ou « indésirables », etc.), il s’agira d’examiner les formes de la mort animale telles qu’envisagées et pratiquées dans divers contextes culturels, selon des imaginaires et traditions variés (religion et ritualité, pratiques économiques et écologiques, etc.). Les communications aborderons les diverses modalités de la « fin des bêtes » que sont le sacrifice, l’euthanasie, l’abattage, l’expérimentation, l’élimination sanitaire, etc., dans leurs cadres sociaux et historiques, ainsi que les représentations et usages aujourd’hui conflictuels dont elles font l’objet.

Nous adressons nos remerciements au Centre de recherches Culture – Arts – Sociétés (CELAT), à la revue Frontières, à l’Université Lumière-Lyon2, à l’unité mixte de recherche Environnement, Ville, Société (EVS, CNRS 5600) et au Service des communications de l’Université du Québec à Montréal, qui ont rendu cet événement possible.

09h15 – Introduction « Morts animales en perspectives »

Mouloud Boukala (UQAM  – Université du Québec à Montréal) – Olivier Givre (Université Lumière Lyon 2)

Session de la matinée

Les environnements des morts animales: modalités relationnelles et interactionnelles

Présidence / Animation: Khadiyatoulah Fall (UQAC – Université du Québec à Chicoutimi)

9h30 – Du troupeau au gibier: faire coexister différentes moralités autour de la mise à mort d’animaux domestiques et sauvages en Mongolie – Bernard Charlier (Front nationale de la recherche scientifique – Université catholique de Louvain-la-Neuve, Belgique)

10h10 – Représentations et expériences des femmes chasseures et rapport à la mort sur Internet: une étude exploratoire – Viviane Lew (CSSSHG – Centre de santé et de services sociaux de La Haute-Gaspésie)

11h05 – La mort animale au zoo: un grand récit biopolitique? – Jean Estebanez (Université Paris Est-Créteil)

Session de l’après-midi

Représentations et imaginaires des morts animales

Présidence/animation: Mouloud Boukala (UQAM – Université du Québec à Montréal)

13h30 – Voir et montrer la mort animale – Jean Gardin (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Olivier Givre (Université Lumière Lyon 2)

14h10 – Le sacrifice animal biblique aura-t-il une place dans le future? Commentaires contemporains – Joseph Lévy (RRSPQ – Réseau de recherche en santé des populations du Québec)

15H05 – L’iconisation de l’ours blanc en martyr animal ou le retour d’une « animalité humanitaire » – Vincent Lavoie (UQAM – Université du Québec à Montréal)

15h45 – Un bestiaire post-écocide – Bénédicte Ramade (UdeM – Université de Montréal), Magali Uhl (UQAM – Université du Québec à Montréal)

Ouverture(s)

16h25 – Présentation du projet Pense-Bêtes. Comparer et confronter les mises à mort animales. Olivier Givre (Université Lumière Lyon 2), Jean Gardin (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

16h40 – Célébration du 30ème anniversaire de la revue Frontières – Joseph Lévy (RRSPQ – Réseau de recherche en santé des populations du Québec), Mouloud Boukala (Université du Québec à Montréal)

Séminaire Terrains numériques et effets de présence: des ethnographies en terre vidéoludique

Terrains numériques et effets de présence : des ethnographies en terre vidéoludique

Séminaire de l’atelier 6 Faire territoire, faire société / UMR CNRS 5600 EVS

18, rue Chevreul, 69007 Lyon

Salle de La Rotonde

Vendredi 13 avril 2018 – 9h30h-12h30

© Madeleine Humeniuk
https://madelainehumeniuk.wordpress.com/

L’exploration des mondes numériques et de l’Internet a connu au tournant des années 90 une exploration accrue par les sciences humaines et sociales. La sociologie, les sciences de la communication, la géographie, la psychologie voire les sciences politiques, économiques et juridiques ont, à leur manière, tenté d’examiner les usages et pratiques propres à ce qu’il était convenu d’appeler des « cyber-univers » ou des « espaces virtuels ». La dimension strictement technique et informatique consubstantielle à l’ingénierie et à la production de ces dispositifs, laissait place à une approche plus compréhensive des phénomènes sociaux qui en caractérisaient les processus d’émergence, de diffusion et de réception (que ce soit au travers de l’utilisation des forums de discussion, des réseaux sociaux encore embryonnaires ou de l’immersion dans les contextes vidéo-ludiques, etc.).

L’anthropologie, face à cette première vague de travaux de recherche éparpillés mais précurseurs, s’est cantonnée à une sorte de distance respectueuse voire de stratégie d’évitement. Virtualisés, dématérialisés, ces phénomènes ont, dans un premier temps, déstabilisé les approches mobilisées dans l’ethnographie classique. Comment observer ce qui semble, au prime abord, distant et immatériel ? Comment s’immerger dans une réalité qui échapperait à la définition habituellement donnée au « terrain d’enquête » ? La question semblait tout autant méthodologique, épistémologique que politique. Car si l’anthropologie de la fin du 20ème siècle se sentait en capacité d’étudier des phénomènes de globalisation et de massification culturelle par des méthodes résolument multisituées, la situation propre à la cyberculture de l’époque résistait aux trames empiriques patiemment tissées tout au long de l’histoire de la discipline. Le terrain devait être exotique, concret, fait d’une altérité tout autant observable que palpable ou il n’était rien. Sans lieu prédéfini et préexistant à l’ethnographie, il n’y a plus de lieu, donc plus lieu d’observer.

L’histoire des sciences du début du 21ème siècle semblait avoir résolu cette tension en nuançant l’opposition un rien schématique entre virtualité et réalité, entre espaces concrets et espaces procurés. Cependant, l’irruption récente de la Réalité Augmentée, de la Virtualité Augmentée, des contenus de Big Data, des modèles GAFA ainsi que le développement des Intelligences Artificielles conduisent les sciences humaines et sociales à repositionner leurs modèles épistémologiques et méthodologiques. Comment aborder les dynamiques de co-présence dans des espaces et temporalités qu’il ne s’agit plus d’opposer mais d’examiner au-travers de leur alternance ubiquitaire ? Qu’en est-il des phénomènes de perception embarquée et de leurs effets sur l’expérience corporelle ? Alors qu’il est commun de constater que l’industrie du jeu vidéo est en voie d’outrepasser l’ensemble des productions culturelles de masse, quid des instances mêmes d’élaboration et de création des univers vidéo-ludiques ? Comment aborder la culture ludologique généralisée qu’elles génèrent ?

Axel Guïoux (Lyon2-EVS-CTT) et Evelyne Lasserre (Lyon3-EVS-CTT) : Une tente plantée dans un monde virtuel… Et après ?

Sonia Dris (Lyon2-EVS-CTT) : Parcours ethnographiques, du domicile au milieu urbain à travers les pratiques vidéoludiques.

Journée d’étude – Des pierogi aux sushis : approvisionnement et alimentation en Europe médiane

Des pierogi aux sushis :

approvisionnement et alimentation en Europe médiane

GDR Connaissance de l’Europe médiane

UMR EVS – Atelier 6 « Faire territoire, faire société »

UMR CNRS 5600 EVS
18, rue Chevreul, 69007 Lyon

Salle de la Rotonde

30 mars 2018 – 14 h – 18 h

cliché Coudroy 2016

Les transformations structurelles post-socialistes et la mondialisation n’affectent pas que les systèmes politiques et économiques : elles s’immiscent dans les pratiques du quotidien, la culture, les modes de vie. L’alimentation, dépendante notamment des systèmes d’approvisionnement et de commercialisation, des liens entre villes et campagnes, a connu de profondes mutations depuis 1945. La période socialiste était marquée par un fort exode rural, la collectivisation agricole assortie du maintien de pratiques de jardinage familial, une étatisation des circuits de commercialisation alimentaire, mais aussi des périodes de pénurie alimentaire, et différents systèmes de « débrouille ». La période post-1990 est synonyme d’ouverture des frontières économiques, de déferlement de produits alimentaires importés, de rupture de circuits commerciaux traditionnels, d’arrivée de la grande distribution, de la publicité, de l’entrée dans la Politique agricole commune pour les États membres, et de diffusion de modes gastronomiques exotiques. En étudiant comment les sociétés sont passées « des pierogis aux sushis« , cette journée d’étude interroge donc les mutations culturelles et économiques des sociétés et territoires d’Europe médiane, de manière éminemment transdisciplinaire : cette journée d’études associe le point de vue de l’urbanisme, l’anthropologie, la géographie, les études littéraires.

PROGRAMME

14h – 14h10 Introduction : Antoine Marès et Lydia Coudroy de Lille

14h10- 14h30 : Claire Delfosse (Université Lumière Lyon 2, Laboratoire d’Études Rurales)

«Les enjeux de la question alimentaire, à l’agenda de la recherche en sciences sociales et des politiques publiques » + 10 mn discussion

14h40h – 15h00 : Anna Zadora (Université de Strasbourg, UMR SAGE)

« Pratiques quotidiennes de l’identité: Biélorusses, « mangeurs de pommes de terre ».

15h10-15h30 : Roxane Triboi (Université de Bucarest)

« Le pastoralisme urbain comme réponse aux crises foncières, agricoles et alimentaires de la ville de Bucarest dans la période post-socialiste » + 10 mn discussion

15h40 – 16h00 : Pause café

16h00 – 16h20 : Olivier Givre (Université Lumière Lyon 2, UMR EVS)

« Nourriture et ritualité : le kurban dans les Balkans, entre « tradition » et « transition » » + 10 mn discussion

16h30 – 16h50 : Igor Fiatti (Paris III La Sorbonne Nouvelle – Università degli Studi di Torino)

« Menu habsbourgeois. Un excursus littéraire autour de l’alimentation » + 10 mn discussion

17h00-17h20 : Discussion générale

Séminaire 2017/2018: séance 5

Le patrimoine dans les PLU: une diversité de prise en compte des patrimoines locaux dans les documents d’urbanisme.

Vendredi 9 février 2018

Lieu: salle 604, 18 rue Chevreul, Lyon 7ème

Horaires: 14h – 16h

Par Vincent Veschambre,

Directeur du Rize (Villeurbanne), UMR EVS 5600

Présentation de la séance

Le patrimoine dans les PLU

La loi SRU du 13 décembre 2000, relative à la solidarité et au renouvellement urbain, a introduit une petite révolution dans le droit du patrimoine, avec la possibilité ouverte aux collectivités territoriales d’identifier et de protéger des éléments de patrimoine (bâti ou naturel) à travers leurs documents d’urbanisme. Cette capacité à dire le patrimoine relevait en effet jusqu’alors de l’Etat.

La planification urbaine que constitue par excellence le Plan Local d’Urbanisme (PLU) peut-elle – et doit-elle – suffire à la protection des patrimoines territoriaux? C’est la question fondamentale que se pose une équipe de chercheurs et enseignants-chercheurs en sciences humaines (notamment en géographie et en droit), dans le cadre d’un programme de recherche financé par l’ANR.

L’émergence de la notion de « PLU patrimonial », dans un domaine historiquement lié à l’Etat central nous semble révélateur de transformations profondes tant du point de vue de la conception de l’action publique (processus de décentralisation) que de la conception même de ce que recouvre la notion de patrimoine.

Nous inscrivant dans une thématique générale de l’ANR consacrée aux systèmes urbains durables, les patrimoines que nous étudions dans le cadre de ce programme de recherche sont avant tout constitués du patrimoine culturel matériel, donc principalement des éléments bâtis de ce patrimoine. Néanmoins notre démarche d’analyse intégrera une partie du patrimoine naturel, en tant que composante des paysages urbains, au même titre que les constructions.

Après une première présentation du programme de recherche en 2016, cette intervention visera à situer son état d’avancement et à présenter les méthodes utilisées pour comparer les plus grandes villes françaises du point de vue de leur prise en compte du patrimoine dans leur PLU. Le cas de Villeurbanne au sein de la métropole lyonnaise fera l’objet d’une présentation plus qualitative, afin d’illustrer la manière dont nous cherchons à identifier les jeux d’acteurs et les formes d’arbitrage dans la désignation et le traitement des patrimoines dans le plan local d’urbanisme.

Séminaire 2017/2018

Matières sonores : recherche, archive et création

Jeudi 1er février 2018 – Horaires: 10h -13h
Lieu: Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon, 3 rue Audin, Vaulx-En Velin – Salle Varrault

Organisé par Cécile Regnault, architecte EVS_LAURe, ENSALyon
et Olivier Givre, anthropologue, EVS-CTT, Université Lumière Lyon 2

Présentation de la séance

www.histoiremaritimebretagnenord.fr

Ce séminaire de recherche interroge les enjeux et les usages scientifiques, culturels, artistiques et éthiques des documents sonores dans différents contextes (archives, phonothèques, travaux scientifiques, projets artistiques, recherche urbaine et conception architecturale, etc.). La production de matières sonores revêt en effet de multiples formes (ambiances, paysages sonores, témoignages, apports documentaires, etc.) et recouvre un vaste champ de pratiques (recherche scientifique, création artistique, patrimoine immatériel, réponse à des demandes institutionnelles, projets territoriaux, etc.). A partir de démarches concrètes et en proposant des exemples sonores, ce séminaire abordera ainsi les liens entre recherche et création, le rapport entre réel et fiction, la notion d’écoute et plus largement la dimension sensorielle, l’archivage et la diffusion publique, les enjeux de médiation et de transmission autour du sonore.

• Hélène Giudicissi, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme _ Phonothèque Aix en Provence USR3125. Titre:  Les multiples vies des archives sonores : l’expérience de la phonothèque de la MMSH d’Aix-enProvence

• Cécile Regnault, Architecte, LAURe EVS_ UMR 5600, Ecole D’Architecture de Lyon, Aciréne Atelier Traitement culturel et esthétique de l’environnement sonore Lyon. Titre : Perséphone, Protocoles pour un conservatoire d’échantillons sonores du paysage.

• Séverine Leroy, scénariste pour la création sonore, VALPASONO (VALorisation du PAtrimoine par le SOnore), Université Rennes 2 (EA3208, APP), Collectif Micro-sillons, Titre : Le médium sonore: une pratique entre création, recherche et pédagogie.

Animation : Olivier Givre
Séminaire ouvert à tous les enseignants, chercheurs, doctorants, étudiants de master, bibliothécaires, documentalistes, archivistes, artistes … ou praticiens portant intérêt au fait sonore dans nos sociétés.
Entrée libre / inscription obligatoire auprès de cecile.regnault@lyon.archi.fr

Ce séminaire s’inscrit dans le programme National de La Semaine du Son: http://www.lasemaineduson.org/matieres-sonores-recherche-archive-etcreation-seminaire-recherche-de-l-umr-5600-environnement-ville-et-societe-universite-de-lyonatelier-6

Compte-rendu de la séance Matières sonores (1er février 2018) par Hélène Guidicissi (Phonothèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme): https://phonotheque.hypotheses.org/23590#more-23590

VIENT DE PARAÎTRE: « Transition écologique et durabilité »

Transition écologique et durabilité / Nachhaltigkeit und Transition

EVS a participé pendant toute sa durée au réseau Saisir l’Europe / Europe als Herausforderung , porté par sept institutions de recherche françaises et allemandes, de 2012 à 2016. La sociologue Anahita Grisoni (UMR CNRS 5600 EVS) et la philosophe Rosa Sierra (Université de Francfort), coordinatrices de l’axe 2 « Développement durable » de ce réseau, ont dirigé les deux tomes d’un ouvrage paru aux éditions Campus Verlag (Francfort, New York), intitulé Transition écologique et durabilité / Nachhaltigkeit und Transition. Le premier tome, Concepts, rassemble notamment les contributions d’un colloque organisé par le réseau Saisir l’Europe à Lyon en 2014. Le tome 2, Politiques et acteurs, est consacré aux déclinaisons empiriques du changement socio-économique.

Cette publication internationale et interdisciplinaire comprend des textes en français ou en allemand. Six membres d’EVS y ont participé: Lydia Coudroy de Lille, Anahita Grisoni, Anne Rivière-Honegger, Philipe Pelletier, Lisa Rolland, Anaïs Volin.

Transition écologique et durabilité : concepts / Nachhaltigkeit und Transition : Konzepte,

372 pages

ISBN : 978-3-593-50774-3

Transition écologique et durabilité : politique et acteurs / Nachhaltigkeit und Transition : Politik und Akteure

300 pages

ISBN : 978-3-593-50775-0

Université d’automne RETEV (25 au 27 octobre 2017 – ENS de Lyon)

Université d’automne RETEV – Réformes Territoriales en Europe et dans ses Voisinages

Dans le cadre du projet formation-recherche financée par la région Auvergne Rhône Alpes (CMIRA COOPERA) , une université d’automne « Réformes Territoriales en Europe et dans ses Voisinages » aura lieu à l’ENS de Lyon du 25 au 27 octobre 2017 sur les thèmes suivants:

Mercredi 25 octobre, 9h30-17h30,  salle D8.001 site Buisson

Actualités des réformes territoriales en Europe et dans ses voisinages

Jeudi 26 octobre,  9h30-17h30, amphi Descartes, site Descartes

Les réformes territoriales au Maghreb : enjeux, acteurs, recompositions

Vendredi 27 octobre, 9h30- 17h30,  salle D8.008 site Buisson

                                                         Les réformes territoriales en Europe : démarches, modèles, innovations

Cliquer ici pour voir le programme .

L’accès libre sous réserve de place disponible.

contactemmanuelle.boulineau@ens-lyon.fr

SÉMINAIRE 2017/2018 : SÉANCE 2

Le vote FN au village. Trajectoires de ménages populaires du périurbain

Mardi 7 novembre 2017
Lieu : EVS-Rives, ENTPE, Vaulx-en-Velin
Horaires : 14h00- 17h00

Intervenants : Violaine Girard, maîtresse de conférences en sociologie à l’université de Rouen, membre du Groupe de recherche innovations et sociétés (GRIS)

Discutants : Éric Charmes (ENTPE, RIVES-EVS UMR 5600)

Présentation de la séance

Lors de cette séance Violaine Girard présentera le livre qu’elle a publié en 2017 aux Editions du Croquant et intitulé : Le vote FN au village. Les ménages modestes du périurbain sont devenus, au fil des succès électoraux du FN, une figure centrale des commentaires médiatiques. Peu d’enquêtes sérieuses se sont pourtant intéressées à leurs conditions de travail, à leurs parcours résidentiels et aux devenirs de leurs enfants. Basé sur un travail de terrain de longue durée, le livre de Violaine Girard restitue les trajectoires des salariés d’un parc d’activité comme il en existe beaucoup à la périphérie des grandes villes. Continuer la lecture de SÉMINAIRE 2017/2018 : SÉANCE 2

Vient de paraître : « Géographie du souvenir »

Géographie du souvenir

Ancrages spatiaux
des mémoires de la Shoah

DOMINIQUE CHEVALIER
PREFACE DE DENIS PESCHANSKI

La mondialisation des mémoires de la Shoah, telles que représentées dans des musées et des mémoriaux nationaux, constitue une caractéristique majeure des dimensions contemporaines de ce phénomène. Leur répartition actuelle de par le monde témoigne de la diffusion importante de ces « lieux de mémoire ». Ce livre présente tout d’abord ces nombreux lieux du souvenir, leur géographie, leur agencement, mais aussi leurinsertion dans leur environnement urbain, la manière dont ils sont mis en scène par des pouvoirs nationaux ou municipaux et en fonction de quelles visées idéologiques. Mais il s’agit également d’appréhender les manières dont les visiteurs perçoivent et se représentent ces lieux, en fonction de leur propre histoire. C’est donc à la fois à un panorama des musées et mémoriaux de la Shoah dans le monde que ce livre convie le lecteur, mais aussi à une analyse sensible de la manière dont ils sont pratiqués et insérés dans la ville. De Budapest à Washington, de Jérusalem à Paris, les situations sont toutes différentes et combinent à la fois des agencements spécifiques, des narrations, des émotions, des valeurs, des croyances et des appartenances. Continuer la lecture de Vient de paraître : « Géographie du souvenir »

« Imaginaire : Construire et Habiter la Terre – ICHT2017 »

« Ré-imaginer l’habitat précaire » est une session thématique du colloque franco-brésilien « Imaginaire : Construire et Habiter la Terre – ICHT2017 »  inscrite dans le programme d’activités de l’atelier 6 d’EVS.

ATTENTION : Le lieu du colloque ICHT a changé ! Ce n’est plus Université Lyon 3, Amphithéâtre Huvelin 15 quai Claude Bernard Lyon 7e  mais
Amphithéâtre Doucet-Bon
18 rue Chevreul, Lyon 7e

Deux autres sessions (« Imageries, mémoires, projections et projets » le 12 avril matin et « La ville douce » le 13 avril matin, au programme de l’Atelier 1 d’EVS), ainsi que des expérimentations proposées par le Studio IMU Expériences sensibles en partenariat avec le Rize (le 12 avril après-midi) composent le programme d’ICHT 2017.

Dans la continuité d’une première édition tenue à São Paulo en mars 2016, l’ambition du colloque est de réaffirmer la place des poétiques urbaines dans la fabrique contemporaine des villes, en se focalisant sur les imaginaires, les images matérielles et les approches sensibles du quotidien urbain.

Continuer la lecture de « Imaginaire : Construire et Habiter la Terre – ICHT2017 »

Vient de paraître : « Entre Est et Ouest : une européanisation urbaine »

Revue Géographique de l’Est (vol. 56 / n°3-4 | 2016:« Entre Est et Ouest : une européanisation urbaine »

Sous la direction de Lydia Coudroy de Lille

https://rge.revues.org/5813

Lettonie, Photo L. Coudroy
L’européanisation par les infrastructures : le Rail Baltica à Jelgava, Lettonie (Photo : Lydia Coudroy de Lille, 2016)

Le dernier numéro de la Revue Géographique de l’Est dont le dossier scientifique est intitulé « Entre Est et Ouest : une européanisation urbaine » (Ed. Lydia Coudroy de Lille). Il rassemble des contributions de plusieurs membres de l’Atelier 6 réalisées dans le cadre du Groupe De Recherches International du CNRS « Espace et réseaux urbains » (France, Russie, Ukraine, Allemagne, Hongrie).

Continuer la lecture de Vient de paraître : « Entre Est et Ouest : une européanisation urbaine »

Séminaire 2017 : Séance 1

Écrire avec les sons en sciences sociales

Vendredi 20 janvier 2017
Lieu : UMR EVS – 18, rue Chevreul, 69007 Lyon – Salle 604
Horaires : 9 h – 12 h 30

Intervenant-e-s :  Alice Aterianus-Owanga (FMSH/IFAS, Johannesburg), Jorge P. Santiago (Université Lyon 2, EVS), Yaël Epstein et Laura Jouve-Villard (CMTRA, Lyon), Mylène Pardoen (ISH de Lyon, EVS).

Présentation de la séance

Picture 1(droite): Michael Anicet et sa troupe exécutant la chorégraphie de « Black or white », et reproduisant le clip de Michael Jackson sur scène ; Picture 2(droite) : Michael Anicet et sa troupe exécutant la chorégraphie de « Smooth Criminal »; Picture 3 (gauche): Michael Anicet et sa troupe exécutant la chorégraphie de « Remember the time » (Crédit photos : Alice Aterianus-Owanga)
  • Alice Aterianus-Owanga (FMSH/IFAS, Johannesburg) et Jorge P. Santiago (Université Lyon 2, EVS) : Présentation de l’ouvrage « Aux sons des mémoires. Musiques, archives et terrain » (PUL, coll. « Nouvelles écritures de l’anthropologie », 2016).
  • Yaël Epstein et Laura Jouve-Villard (CMTRA, Lyon) : Pratiques et enjeux de la collecte, de l’archivage et de la valorisation des musiques et des sons au Centre des Musiques Traditionnelles en Rhône-Alpes.
  • Mylène Pardoen (ISH de Lyon, EVS) : L’hétérographie : une autre façon d’écrire.

 

Vient de paraître : Mixité sociale, et après ?

Mixité sociale, et après ?

Éric Charmes & Marie-Hélène Bacqué

http://www.laviedesidees.fr/Mixite-sociale-et-apres.html

Les « ghettos » sont opposés à un idéal de mixité sociale. Mais celle-ci peut servir des valeurs et des intérêts très divers. Un nouvel ouvrage de la Vie des idées-Puf discute les notions de gentrification, de périurbanisation et de ségrégation.

http://www.laviedesidees.fr/local/cache-vignettes/L263xH400/arton3369-7922d.jpgAu cœur des débats publics actuels sur les modalités d’existence et de fonctionnement d’une communauté de citoyens se trouvent les questions urbaine et territoriale. Les « ghettos » sont ainsi opposés à un idéal de mixité sociale. Mais le succès des discours en faveur de cet idéal occulte le fait que la mixité peut servir des valeurs et des intérêts très divers.

Cet ouvrage souligne la complexité des processus en cause et déconstruit plusieurs idées reçues. Il éclaire les enjeux de la ville d’aujourd’hui pour dépasser la binarité de façade entre un « apartheid » dont on connaît les méfaits et des politiques de mixité sociale dont on surestime les avantages. En s’appuyant sur les recherches urbaines les plus récentes, les auteurs discutent les effets de dynamiques actuelles telles que la gentrification, la périurbanisation ou la ségrégation.

Continuer la lecture de Vient de paraître : Mixité sociale, et après ?

Séminaire – Séance n°7

Présentation et discussion de travaux doctoraux

Vendredi 13 mai 2016
Lieu : UMR EVS – 18, rue Chevreul, 69007 Lyon – Salle 604
Horaires : 9 h – 12 h

Intervenantes : Jaeeun Park (CMW), Sidonie Bochaton (ArAr), Huana Carvalho (EVS), Élodie Dupuit (EVS).

Présentation de la séance

La dernière séance du séminaire fournit l’occasion aux doctorant-e-s inscrit-e-s au séminaire de discuter leurs travaux auprès du public de l’Atelier 6 s’ils n’ont pas pu le faire dans les autres séances. Venez (tout aussi) nombreux/euses !

‐ 9h00 – 9h40 : Jaeeun Park (CMW), « Le quartier comme l’objet de préoccupation éducative : le cas de trois quartiers de Séoul ».

‐ 9h40 – 10h20 : Sidonie Bochaton (ArAr), « Le rôle des abbayes d’Abondance et de Sixt dans la mise en valeur culturelle de deux
vallées savoyardes ».

‐10h20 – 10h30 : pause

‐10h30 – 11h10 : Huana Carvalho (EVS), « Financiarisation et politique du logement. Éclairages à partir des cas français et brésilien ».

‐11h10 – 11h50 : Élodie Dupuit (EVS), « La participation et la représentation politique des non‐riverains dans les projets d’urbanisme et d’aménagement et dans l’action des collectivités locales : le cas du périurbain ».