L’habitat informel au Brésil et en Roumanie : origines, formes, perceptions et approches publiques

Séance du 28 novembre 2018 de 9 h à 12 h.

UMR EVS – 18 rue Chevreul 69007 Lyon – salle 604

L’Atelier 6 a déjà consacré plusieurs séances à l’habitat informel, la marginalité sociale et spatiale dans une perspective comparative internationale.

La séance du 14 février 2017 proposait d’ « Interroger l’informalité pour questionner la norme », celle du 17 novembre 2017 était consacrée à la « Ville institutionnelle vs ville marginale. Lieux a-normaux dans les métropoles de Lyon, Barcelone et Madrid (1940-2010) ».

Ce cycle se poursuit avec deux communications de chercheurs invités à EVS, et qui ont mené des travaux sur ce sujet dans leur pays respectif, en contexte métropolitain.

La séance du 28 novembre 2018 sera consacrée à l’habitat informel sous l’angle de la compréhension de l’origine du phénomène dans nos pays, les formes spatiales qu’il prend, le décryptage des structures socio-démographiques et leurs dynamiques, une vision évolutive historique de la perception et de l’acceptation sociale de la favela et dans les politiques publiques. En outre, on abordera des éléments de terminologie géographique liés à l’habitat informel, ainsi que les approches des acteurs publics qui les concernent, a partir des expériences récentes sur ce secteur urbain et des erreurs dues aux mimétismes et aux solutions inadéquates imposées à ces communautés.

“La prise en compte de l’intégration et de l’urbanisation des favelas dans la politique de logement brésilienne dans les expériences récentes: le cas du Complexo do Alemão – Rio de Janeiro”

« L’habitat informel en Roumanie – une réalité socio-spatiale long temps cachée et peu (re)connue »

Habitat spontané en Roumanie

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Guénola Inizan (10 novembre 2018). L’habitat informel au Brésil et en Roumanie : origines, formes, perceptions et approches publiques. Faire territoire, faire société. Consulté le 25 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/d2b6


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.