Colloque “Morts animales en perspectives”

Morts animales en perspectives

(Frontières / CELAT)

86ème congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS)

Mardi 8 mai 2018 – de 9h à 17h

Université du Québec à Chicoutimi

La mort ou la disparition des animaux soulève aujourd’hui des enjeux éthiques, juridiques, politiques, sanitaires, affectifs et économiques cruciaux. Conditions d’abattage des animaux d’élevage, dénonciation de la surpêche, émotion suscitée par les “meurtres” d’animaux sauvages… Il ne se passe pas un jour sans que s’impose dans le débat public et les médias l’idée que nous serions confrontés à un véritable “problème animal”, matérialisé par ce que d’aucuns considèrent comme une “sixième extinction”. L’une des raison des sensibilités actuelles à la condition animale est certainement le caractère inédit et parfois irréversible des pressions que les sociétés contemporaines, industrialisées, urbanisée, globalisée et technicisées font peser sur le vivant. Mais il importe de remettre en perspective(s) ces enjeux à la lumière des contextes pluriels et changeants de la mort des animaux.

Ce colloque entend ainsi explorer la multiplicité et les transformations des morts animales dans les sociétés d’aujourd’hui, de manière comparative et multidisciplinaire. En partant de diverses catégories d’animaux (de rente, de ferme, d’assistance, de compagnie, de spectacle, d’expérimentation, de refuge, de zoo, sauvages, “nuisibles” ou “indésirables”, etc.), il s’agira d’examiner les formes de la mort animale telles qu’envisagées et pratiquées dans divers contextes culturels, selon des imaginaires et traditions variés (religion et ritualité, pratiques économiques et écologiques, etc.). Les communications aborderons les diverses modalités de la “fin des bêtes” que sont le sacrifice, l’euthanasie, l’abattage, l’expérimentation, l’élimination sanitaire, etc., dans leurs cadres sociaux et historiques, ainsi que les représentations et usages aujourd’hui conflictuels dont elles font l’objet.

Nous adressons nos remerciements au Centre de recherches Culture – Arts – Sociétés (CELAT), à la revue Frontières, à l’Université Lumière-Lyon2, à l’unité mixte de recherche Environnement, Ville, Société (EVS, CNRS 5600) et au Service des communications de l’Université du Québec à Montréal, qui ont rendu cet événement possible.

09h15 – Introduction “Morts animales en perspectives”

Mouloud Boukala (UQAM  – Université du Québec à Montréal) – Olivier Givre (Université Lumière Lyon 2)

Session de la matinée

Les environnements des morts animales: modalités relationnelles et interactionnelles

Présidence / Animation: Khadiyatoulah Fall (UQAC – Université du Québec à Chicoutimi)

9h30 – Du troupeau au gibier: faire coexister différentes moralités autour de la mise à mort d’animaux domestiques et sauvages en Mongolie – Bernard Charlier (Front nationale de la recherche scientifique – Université catholique de Louvain-la-Neuve, Belgique)

10h10 – Représentations et expériences des femmes chasseures et rapport à la mort sur Internet: une étude exploratoire – Viviane Lew (CSSSHG – Centre de santé et de services sociaux de La Haute-Gaspésie)

11h05 – La mort animale au zoo: un grand récit biopolitique? – Jean Estebanez (Université Paris Est-Créteil)

Session de l’après-midi

Représentations et imaginaires des morts animales

Présidence/animation: Mouloud Boukala (UQAM – Université du Québec à Montréal)

13h30 – Voir et montrer la mort animale – Jean Gardin (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Olivier Givre (Université Lumière Lyon 2)

14h10 – Le sacrifice animal biblique aura-t-il une place dans le future? Commentaires contemporains – Joseph Lévy (RRSPQ – Réseau de recherche en santé des populations du Québec)

15H05 – L’iconisation de l’ours blanc en martyr animal ou le retour d’une “animalité humanitaire” – Vincent Lavoie (UQAM – Université du Québec à Montréal)

15h45 – Un bestiaire post-écocide – Bénédicte Ramade (UdeM – Université de Montréal), Magali Uhl (UQAM – Université du Québec à Montréal)

Ouverture(s)

16h25 – Présentation du projet Pense-Bêtes. Comparer et confronter les mises à mort animales. Olivier Givre (Université Lumière Lyon 2), Jean Gardin (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

16h40 – Célébration du 30ème anniversaire de la revue Frontières – Joseph Lévy (RRSPQ – Réseau de recherche en santé des populations du Québec), Mouloud Boukala (Université du Québec à Montréal)


Une réflexion sur « Colloque “Morts animales en perspectives” »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.