séminaire : « le monde à hauteur d’enfants : les programmes de géographie scolaire en contexte pandémique »

Mercredi 24 février 2021 (14-17h)

Le monde à hauteur d’enfants : les programmes de géographie scolaire en contexte pandémique

Séance organisée par Dominique Chevalier (MCF-HDR Université Lyon INSPE / UMR EVS)

Aquarelle de Célia Ilghet réalisée dans le cadre de l’UE « Faire de la géographie autrement ». Décembre 2020. INSPE de Lyon.

     Cette nouvelle séance de l’atelier Faire territoire Faire société propose d’aborder la question de l’enseignement de la géographie et de la découverte du monde dans le contexte pandémique actuel où les pratiques spatiales, les modes d’habiter et les mobilités sont tout particulièrement contrariées.

     Quatre communications aborderont des niveaux d’enseignement différenciés.

Alexandra Baudinault : PRAG à l’INSPE de Paris (Sorbonne Université)

La construction des repères spatio-temporels en maternelle à l’épreuve du.des confinements

      À partir d’observations faites dans des classes de maternelle entre septembre et janvier 2020, j’essaierai de questionner la manière dont le confinement – continuum spatio-temporel – a pu troubler ou transformer l’apprentissage des repères spatiaux et temporels chez les plus jeunes d’entre nous.

Dominique Chevalier, MCF-HDR Géographie, INSPE, Université Lyon 1 ; Laboratoire EVS (UMR 5600) et Camile Lefebvre, Professeure stagiaire, Master 2 MEEF, INSPE Lyon :

Les programmes de cycle 3 : une actuelle inadéquation au monde ?

      Au cœur des programmes de géographie de cycle 3, l’habiter met l’accent sur l’expérience des humains en tant qu’acteurs spatiaux. Cette centralité de la notion représente une invitation à éveiller les élèves à l’espace qui les entoure en leur faisant prendre conscience qu’ils sont des êtres géographiques dont les actes ont des implications parfois proches, parfois lointaines. Habiter est conjointement un acte individuel et collectif, et c’est précisément cette potentialité de partir de la personne et de la relier au groupe social que le programme exploite. En contexte pandémique l’ensemble des thèmes à aborder deviennent comme obsolètes et étrangers aux élèves alors même qu’ils étaient prévus pour être familiers. Comment ce décalage se traduit-il ? C’est ce que nous proposons de présenter à travers une déconstruction des programmes et l’analyse de questionnaires menés en classe de CM1.

Florian Pons : Doctorant en géographie, laboratoire EVS, Université Lyon 2. Enseignant d’histoire-géographie au collège Jean de Verrazane, Lyon 9.

Géographie du confinement : faire de la géographie chez soi par une approche sensible.

      Pendant le confinement du printemps 2020 lié à l’épidémie de Covid 19, j’ai proposé à mes élèves de collège (toutes classes) de continuer à faire de la géographie par une succession d’observations dont l’aboutissement est une carte interactive collective. C’est précisément les résultats de ce travail que je vais présenter ici.

Amandine Chapuis, MCF Géographie INSPE, Université Paris Est Créteil ; Laboratoire Analyse Comparée des Pouvoirs, Université Gustave Eiffel

Géographies confinées. Pratiques pédagogiques à distance autour de l’espace proche

      Cette intervention propose un retour d’expérience réflexif sur trois pratiques pédagogiques, mises en œuvre dans différents contextes, en période de confinement, autour d’une notion centrale en géographie dans le premier degré, celle d’espace proche. La première concerne la production d’une carte interactive collaborative sur le thème « découvrir les lieux où j’habite » avec des étudiant.e.s de master MEEF en formation à distance. La seconde est une expérience d’éducation populaire de lecture de paysages urbains à partir des fenêtres d’espaces domestiques d’un groupe de femmes participant à des ateliers d’empowerment. La troisième rend compte d’un travail réflexif proposé à des étudiant.e.s de licence sur leurs espaces d’apprentissage en temps de fermeture des universités aux apprenant.e.s. Au-delà de l’intérêt pour la géographie sociale que constituent les matériaux récoltés au cours de ces différentes pratiques, c’est un questionnement sur la nature des savoirs géographiques mobilisés et travaillés au cours de ces démarches que je proposerai, en essayant notamment de montrer à quelles conditions « géographier confiné.e.s » peut constituer une opportunité pour repenser les fondements implicites aux apprentissages scolaires en géographie.

Si vous voulez revoir ou visionner la séance : 

Enregistrement de la réunion Webex : Séminaire EVS- Le monde à hauteur d’enfants-20210224 1304-1
Mot de passe : SpKUsNq2
Lien d’enregistrement : https://univ-lyon1.webex.com/univ-lyon1/ldr.php?RCID=d958cc47e7404c9e9d4acca8b23e6b73

Les liens utiles pour rejoindre la séance de séminaire :

mercredi 24 février 2021

13:40 | (UTC+01:00) Bruxelles, Copenhague, Madrid, Paris | 4 h

Démarrer la réunion

Autres de moyens pour rejoindre les réunions :

Rejoindre la réunion à partir du lien de la réunion

https://univ-lyon1.webex.com/univ-lyon1/j.php?MTID=md26d76248f5e594f1cb907120b2de9b7

Rejoindre la réunion par le numéro de la réunion

Numéro de la réunion (code d’accès) : 121 689 0205

Mot de passe de la réunion : WRx7nNf5Zw3

Appuyez pour rejoindre la réunion à partir d’un périphérique mobile (uniquement pour les participants)

+33-1851-48835,,1216890205## France Toll

Rejoindre par téléphone

+33-1851-48835 France Toll

Numéros d’appel internationaux

Rejoindre à partir d’un système ou d’une application vidéo

Composer le numéro 1216890205@univ-lyon1.webex.com

Vous pouvez également composer 62.109.219.4 et saisir votre numéro de votre réunion.

Rejoindre les réunions via Microsoft Lync ou Microsoft Skype Entreprise

Composer le numéro 1216890205.univ-lyon1@lync.webex.com

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.