nouvelle parution

Vient de paraître dans la revue Espaces et Sociétés 2018/4 (n° 175) – Dossier : Biens communs et territoires

L’habitat coopératif, vecteur de nouveaux communs territoriaux à Barcelone

Par Diego Miralles Buil
[https://antreautre.hypotheses.org/]

Photo : « Nous construisons des habitations pour bâtir une communauté » : Panneau de présentation de l’habitat coopératif La Borda (Barcelone)
Crédits photo : Diego Miralles Buil, novembre 2016

 

Résumé :

L’actuel développement de l’habitat coopératif en cession d’usage à Barcelone témoigne d’une volonté des habitants de se réapproprier le secteur du logement mais aussi plus largement le territoire. Dans cet article, nous verrons comment la réémergence de cette forme d’habitat alternatif a engendré une prise de conscience de la part des acteurs du logement barcelonais, menant notamment au développement de politiques municipales considérant le logement comme un bien commun. Mais les mouvements sociaux pour le droit au logement considèrent avant tout le commun comme praxis autour de l’idée de l’agir en commun, rompant ainsi en partie avec le concept défendu par la municipalité. Néanmoins, les projets de coopératives d’habitation en cession d’usage actuellement en développement à Barcelone attestent d’un nouvel agencement d’acteurs abordant le logement sous le prisme des communs, esquissant ainsi une nouvelle manière de concevoir l’habitat, vectrice de nouveaux communs territoriaux.

Mots-clés: Barcelone ; Habitat coopératif ; Valeur d’usage ; Logement social ; Commun ; Reterritorialisation ; Cession d’usage.

Plus d’informations et accès à l’article : https://antreautre.hypotheses.org/883


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.