Nouvelle publication : dernier numéro de la revue Frontières “morts animales en perspectives”

« Morts Animales en Perspectives », Sous la direction de Mouloud Boukala et Olivier Givre, Revue Frontières, volume 30, numéro 2, 2019.

        La mort ou la disparition des animaux soulèvent aujourd’hui des enjeux scientifiques, éthiques, juridiques, politiques, sanitaires, affectifs et économiques cruciaux. Conditions d’abattage des animaux d’élevage, dénonciation de la surpêche, introduction de la notion de sensibilité animale dans les textes juridiques, émotion suscitée par le « meurtre » d’un rhinocéros dans un zoo français afin de dérober sa corne ou encore par l’agonie d’ours polaires victimes du réchauffement climatique… il ne se passe pas un jour sans que s’impose dans le débat public et les médias l’idée que nous serions confrontés à un véritable « problème animal », aux échelles d’individus singuliers comme d’espèces entières. L’une des raisons des sensibilités actuelles à la condition animale est certainement le caractère inédit et parfois irréversible des pressions (et des oppressions) que les sociétés contemporaines, industrialisées, urbanisées, globalisées, technicisées font peser sur le vivant.

      Ce numéro de Frontières explore la multiplicité et les transformations des morts animales. En partant de diverses catégories d’animaux (d’élevage, de compagnie, d’exposition artistique, de zoo, sauvages, « nuisibles » ou « indésirables », etc.), il s’agit d’examiner des types de mort comme la chasse ou le sacrifice, mais aussi les autres modalités de la « fin des bêtes » que sont l’euthanasie, l’abattage ou l’élimination sanitaire. Les contributions de ce numéro concernent les formes de la mort animale telles qu’envisagées et pratiquées dans divers pays, selon des imaginaires et traditions (religion et ritualité, pratiques économiques et écologiques, etc.) variés parmi lesquels figurent, en portant attention à leurs contextes sociaux, culturels et historiques ainsi qu’aux représentations et aux esthétiques, aux enjeux et aux conflits dont elles font l’objet. Ce numéro revient sur les manières dont la question de la mort des animaux a pu être abordée en sciences sociales, afin d’explorer de possibles pistes de renouvellement.

La revue est disponible en ligne :

https://www.erudit.org/fr/revues/fr/2019-v30-n2-fr04792/

Et sous format papier –  prendre contact avec Olivier Givre :

 olivier.givre1@univ-lyon2.fr

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.