Rencontre « Des chercheur.e.s au Rize »

Des chercheur.e.s au Rize

Mardi 26 juin à partir de 14h à 17h

Au Rize,

23 rue Valentin Haüy, 69100 Villeurbanne

Le Rize propose un temps de présentation et d’échanges sur les travaux du pôle recherche, part fondamentale de son activité quotidienne, qui contribue à approfondir la compréhension du territoire villeurbannais passé, présent et à venir.

Le rendez-vous annuel avec les chercheurs du Rize se déroulera cette année en deux temps :

14 h

Pour cette année 2018 et en l’honneur des 10 ans du Rize, les travaux des chercheurs en résidence seront introduits par la présentation du livre Les terrains de la mémoire, co-édité avec le Labex Les passés dans le présent  (Triangle – ISP – IIAC – Centre Max Weber/DRAC) suite à la présentation en 2015 au Rize d’une journée d’études intitulée “Mémoire(s) à Villeurbanne, Mémoire(s) de Villeurbanne”. Marina Chauliac, anthropologue, membre de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain et Nancy Venel, maître de conférence en science politique – Université Lyon 2, membre du laboratoire Triangle, présenteront cet ouvrage, qui a pour objectif de revenir sur la manière d’appréhender la mémoire sur un territoire donné en regardant la construction d’une politique mémorielle à l’échelle municipale (l’exemple de Villeurbanne) et sa mise en œuvre concrète.

15h30

Les doctorantes et étudiants en master investis cette année dans les disciplines de la sociologie, de l’histoire, de l’architecture ou du droit, dialogueront ensemble de manière transversale sur les méthodologies utilisées, les terrains étudiés et les thématiques abordées dans leurs différents travaux.

  • Saphia Doumenc, en thèse de sociologie politique, interrogera les mobilisations syndicales de femmes de ménage à partir d’une comparaison des territoires villeurbannais et marseillais.
  • Nolwenn le Goff, doctorante en architecture, présentera ses travaux sur les transformations du bâtiment public au 20e siècle, en partant du cas de Villeurbanne.
  • Lison Leneveler, qui vient de commencer une thèse en droit public, explorera le développement et l’organisation de nouvelle(s) compétence(s) de fait au sein des collectivités territoriales en réponse à un nouvel enjeu qu’est celui de l’accueil des migrants.
  • Adrien Miachon, en M2 d’histoire, s’appuiera sur le fonds d’archives de l’association villeurbannaise AFAL (Association France-Amérique latine) pour étudier son histoire et, au-delà, celle des immigrations latino-américaines à partir de la fin des années 1970.
  • Enfin Charlie Duperron, en M2 de socio-anthropologie, s’attachera quant à lui à l’analyse du programme RLF (Rétablissement des liens familiaux) de la Croix-Rouge.

 Pour en savoir plus : sur le blog du pôle recherche

Présentation de l’ouvrage: Les terrains de la mémoire

Réservation conseillée sur: le site du Rize

Commun(s) et territoire(s)

Commun(s) et territoire(s)

Espace des communs et communalisation des territoires

Sciences Po Lyon, 19 juin 2018 (9h30 – 17h)

Salle 301, Bâtiment pédagogique. Rue Appleton, 69007 Lyon

Activité commune du master Ville et environnements urbains

Séminaire de l’Axe Etudes urbaines UMR Triangle

et de la composante LAURE de l’UMR Environnement, Ville, Société.

Avec le soutien de l’Ecole Urbaine de Lyon et du Labex IMU

Guillaume Faburel (Université Lyon 2, UMR Triangle, Ecole urbaine de Lyon)

Claire Brossaud (Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon, UMR EVS-LAURE)Les notions de commun et de bien commun s’avèrent particulièrement mobilisées depuis plusieurs années dans différents domaines de l’action collective, ainsi que, plus récemment, dans celui de la recherche scientifique et dans les métiers de l’action territoriale. Ces notions offrent un prisme d’analyse d’initiatives foisonnantes plus ou moins militantes (habitats ou jardins partagés, monnaies locales, fermes sociales, ressourceries, boîtes à partage…). Une diversité de thèmes sont investis (économie, agriculture, mobilités, habitat…), de même que des outils (numérique, communication non violente, éducation populaire, intelligence collective…) et des échelles variés (du logement aux enjeux supranationaux, en passant par des initiatives de quartiers voire des réflexions métropolitaines). Ces actions accordent quelques caractéristiques aux notions de commun et de bien commun : des expérimentations pratiques, des usages collectifs de ressources, une auto-organisation de la gouvernance, des temporalités marquées par l’incertitude.

Toutefois, le questionnement sur le rôle des espaces et des lieux de construction et de réalisation de ces communs demeure globalement un impensé des réflexions actuelles : assemblée ou fabrique des communs à Lille, Lyon, Toulouse, Brest ou Rennes… ; plateforme de type wiki, media web et  radio indépendants… ; voire dans la mise en réseau des actions (réseau francophone des Biens communs, Communecter, Lyon en commun…). Si ce sujet Commun(s) et territoire(s) apparait d’abord premier, et s’il différencie en théorie fondamentalement les communs d’autres alternatives, en quoi les espaces, à la fois comme milieux creuset et imaginaires politiques, participent-ils à ce jour d’une telle revendication de communs ? En pleine actualité militante sur les mobilisations autour de l’habiter (ex : zones d’autonomie temporaire), il apparait que de tels liens ne sont que rarement explicités.

Ce séminaire réunira des collectifs et des chercheur.e.s autour de deux questions d’entrée, une par demi-journée. La matinée sera consacrée aux géographies des communs et à leurs effets spatialisés, avant de nous intéresser (l’après-midi) aux représentations et imaginaires véhiculés du politique (qui ne se limitent surtout pas aux seuls liens à l’action publique). Huit collectifs particulièrement investis dans l’action spatiale dialogueront en tables rondes avec six chercheur.e.s en géographie, sociologie, économie et science politique, ainsi qu’avec des étudiant.e.s de différents horizons disciplinaires de master de Lyon et de Saint-Etienne.

Depuis les catégories usuelles de l’action publique jusqu’aux nouvelles formes de communalités périphériques, entre réinvestissement des places urbaines et zones à défendre post-urbaines, peut-on réellement parler de « communs territoriaux » ?

9h30- 9h45 : Introduction (G. Faburel, C. Brossaud)

9h45 – 12h15 : La géographie des communs et ses espaces

Table ronde

Jérôme Blanc (économie, UMR Triangle), Claire Brossaud (sociologie, UMR EVS),

Julien Derbey (Collectif Pourquoi pas), Martin Durigneux (Association Anciela),

Laurie Guyot (Collectif Carton Plein), Nicolas Loubet, Charlotte Rizzo, Rieul Techer

(Collectif la Myne), Olivier Soubeyran (géographie, UMR PACTE)

Débat avec la salle

12h15-13h45 : Buffet

13h45 – 16h15 : Les communs territoriaux et leurs représentations/imaginaires du politique

Table ronde

Fabien Bressan (Labo Cités – CRDSU), Sylvaine Bulle (anthropologie, Laboratoire Théories du politique), Guillaume Faburel (géographie et science politique, UMR Triangle), Michel Lussault (géographie, UMR EVS), Alexandre Malfait et Pierre Simonin (Atelier Bivouac), Richard Pereira (Ecole supérieure d’Art et Design de Valenciennes), Daphné Vialan (Communauté de l’Arche)

Débat avec la salle

16h15 – 17h : Synthèse et perspectives

Mathilde Girault (UMR Triangle), Lucie Lerbet (UMR Triangle),

Claire Brossaud (UMR EVS), Guillaume Faburel (UMR Triangle)

 

Nombre de places disponibles : 50

Inscription obligatoire avant le 10 juin auprès de :

mathilde.girault@universite-lyon.fr et lucie.lerbet@sciencespo-lyon.fr

Forum d’innovation « L’habitat intergénérationnel, entre habitat participatif et habitat inclusif »

Récipro-Cité, en partenariat avec l’Université Lyon 3, Université de Lyon, organisent un forum d’innovation intitulé « L’habitat intergénérationnel, entre habitat participatif et habitat inclusif », le mardi 26 juin prochain, de 14.00 à 18.00, sur le site de la Manufacture des Tabacs (amphi I).

 Ce forum a pour ambition de réunir les entreprises innovantes en la matière, la recherche universitaire, et les acteurs de la vie collective impliqués pour lancer un partenariat capable de devenir ressource nationale sur le sujet.

Lien pour inscription : https://www.eventbrite.fr/e/billets-forum-dinnovation-habitat-intergenerationnel-44912390168.

Evénement Facebook : https://www.facebook.com/events/261741724365582/.

Vous êtes les bienvenus mais n’oubliez pas de vous inscrire via le lien ci-dessus !

N’hésitez pas à diffuser à vos réseaux.

Au plaisir de vous y retrouver,

Lisa Rolland p/o le comité d’organisation

PRÉSENTATION:

Formules d’habitat intermédiaire à destination des personnes âgées, habitat inclusif, partagé, accompagné, groupé, participatif, solidaire et citoyen, intergénérationnel, etc. L’innovation sociale irrigue le secteur de l’habitat d’une grande variété de concepts. Dans leur diversité, deux courants en particulier (parmi d’autres) se dessinent. Tous deux alternatifs dans les modes d’habiter qu’ils promeuvent, et souvent ressemblants dans les valeurs qu’ils véhiculent, ils se distinguent dans l’objet-même de leur alternative. D’un côté, dans la mouvance du concept d’habitat inclusif, se multiplient des projets, ou formules, développés en alternatives aux offres d’hébergement institutionnel à destination de personnes qui seraient habituellement décrites comme publics cibles de politiques médico-sociales (personnes âgées, personnes handicapées). De l’autre, l’habitat participatif, dans son acception la plus large, propose une alternative résidentielle et immobilière pour des habitants souhaitant s’engager sur leur lieu de vie.

À cheval entre les deux, l’habitat intergénérationnel repose sur la cohabitation organisée sous un même toit (même logement ou même résidence) de générations différentes et sur l’espérance encouragée de relations de voisinage solidaires. La formule est généralement perçue comme une solution innovante, consensuelle et flexible pour répondre à la problématique du vieillissement de la population, appréhendée principalement sous les angles du lien social, de la prévention, et du maintien à domicile (isolement, inclusion sociale, accessibilité, etc.). En l’espace de tout juste 10 ans, le nombre de réalisations a été multiplié par 15.

Le dynamisme de la formule de l’habitat intergénérationnel, et les prémisses de sa normalisation, ne suffisent toutefois pas à eux seuls à en faire un modèle durable (socialement, économiquement, opérationnellement…). Liant le destin de ces courants dérivés, nous faisons l’hypothèse que le socle théorique et opérationnel de l’habitat intergénérationnel doit se construire autour d’un rapport dialectique entre habitat participatif et habitat inclusif.

Afin de rapprocher praticiens et chercheurs de ces trois champs, et dans l’ambition que cet évènement permette de poser les bases d’un mouvement collaboratif au service des acteurs du territoire sur l’habitat intergénérationnel, inclusif et participatif de demain, l’Université Lyon 3 et Récipro-Cité organisent un après-midi de tables rondes et d’échanges structuré autour de 3 axes de conversation :

  1. [Etat des lieux et enjeux] – Etat de l’art et état de la recherche. Quels enjeux pour les futurs durables des « modèles » d’habitats participatifs, inclusifs, et intergénérationnels ?
  2. [Perspectives croisées] – Comment envisager les équilibres entre participation et accompagnement professionnel dans les projets d’habitats inclusifs, participatifs, intergénérationnels ? Quelles sont les passerelles existantes ou à construire ?
  3. [De l’habitat à la ville] – Comment se déclinent la mixité (inter)générationnelle, la participation, et l’inclusion sociale à l’échelle des quartiers, de la ville, etc. ?

Le forum a pour ambition de réunir les entreprises innovantes en la matière, la recherche universitaire, et les acteurs de la vie collective impliqués pour lancer un partenariat capable de devenir ressource nationale sur le sujet.

ORGANISATEURS :

Université Lyon 3 : L’Université Lyon 3 est une université en sciences humaines et sociales pleinement engagée dans sa relation avec les entreprises. Elle héberge des chercheurs intéressés par la thématique au sein de deux laboratoires : Centre de recherche Magellan – EA 3713 (ISEOR) et le laboratoire Environnement, Ville, Société – UMR 5600.

R é c i p r o – C i t é : Engagé pour l’émergence de lieux de vie intergénérationnels, ou solidaires, Récipro-Cité développe et accompagne des projets résidentiels faisant rimer intergénération avec participation depuis 2013. En collaboration avec le Groupe Logement Français (ESH) et l’Université Lyon 3, Récipro-Cité est notamment à l’origine d’un dispositif « d’habitat intergénérationnel solidaire » CHERS VOISINS, ainsi que du concept COCOON’ÂGES en partenariat avec Eiffage immobilier.