Conférence – Les traces psychiques de la domination. Essai sur Kardiner

Les traces psychiques de la domination. Essai sur Kardiner

Autour de l’ouvrage d’Anne Raulin paru aux éditions le Bord de l’Eau, 2016

Séminaire conjoint Atelier 3 – Atelier 6

Mercredi 11 mai 2016, 14h
IUT Lyon 3, Salle 104
88, rue Pasteur, Lyon 7e

Anne Raulin
(Université Paris Ouest Nanterre – La Défense)

http://www.editionsbdl.com/images/files/books/478.9d1511e5.png?ts=1461582026
Crédits : Ed. le Bord de l’Eau, 2016

L’après-Seconde Guerre mondiale a vu aux Etats-Unis une mobilisation des sciences humaines — associant chercheurs européens (Adorno, Horkheimer, etc.) et américains — dans le but de comprendre les causes de l’antisémitisme et du racisme et leurs conséquences sur la société. Dans ce contexte, Kardiner, psychanalyste formé auprès de Freud et promoteur du rapprochement entre psychanalyse et anthropologie, a cherché à mesurer l’impact de la hiérarchie raciale et sociale sur le psychisme et dans l’inconscient de ceux qu’elle opprime. Inventant une méthodologie psychobiographique entre cure analytique et enquête sociale,  il en révèle les effets dévastateurs dans la relation entre Noirs et Blancs.

Continuer la lecture de Conférence – Les traces psychiques de la domination. Essai sur Kardiner

Séminaire – Séance n°6

Européanisation : réalité ou mantra?

Vendredi 15 avril 2016
Lieu : UMR EVS – 18, rue Chevreul, 69007 Lyon – Salle 604
Horaires : 9 h – 12 h

Intervenant-e-s : Emmanuelle Boulineau (EVS), Clément Corbineau (EVS), Vasil Garnizov (New Bulgarian University)
et Anahita Grisoni (EVS).

Présentation de la séance

La séance discutera des utilisations et de la pertinence du concept d’européanisation au croisement de plusieurs disciplines (géographie, sociologie, anthropologie).

– Emmanuelle Boulineau (EVS, ENS de Lyon, Géographie): « L’européanisation, quel apport à la géographie? ».

– Clément Corbineau (EVS, Université Lumière Lyon 2, Géographie) : « Les multiples facettes de l’européanisation économique aux périphéries de l’Union européenne ».

– Vasil Garnizov (New Bulgarian University, Anthropologie): « L’européanisation : la perspective des européanisés. Le cas bulgare. »

– Anahita Grisoni (EVS, ENS de Lyon, Sociologie): « Ce que l’Europe fait aux mouvements sociaux : le cas de l’association Presidio Europa ».

Thèse CIFRE (2017-2019) – RIZE

Offre CIFRE (3 ans)
Appel à candidature pour un doctorat en sciences humaines et sociales

RIZE_these2016Le Rize, équipement culturel de la ville de Villeurbanne, développe depuis 2009 des résidences de chercheurs/euses dans le cadre de ses activités scientifiques. Chaque année, il accueille en stage long deux ou trois étudiant-e-s de Master recherche en sciences humaines et sociales, ainsi qu’un-e doctorant-e en thèse CIFRE tous les trois ans. A partir de la rentrée universitaire 2016/2017, l’équipe du RIZE souhaite recruter une nouvelle personne en doctorat pour la durée de sa thèse (3 ans), dans le cadre d’un contrat CIFRE. Les axes de recherche et les conditions de collaboration avec le Rize sont exposés dans l’appel à candidature ci-dessous.

Appel à candidature : Cliquer ICI.

Pour plus d’informations, contacter : 
– Anne-Pascale Jacquin : ap.jacquin@mairie-villeurbanne.fr (tél : 04 37 57 17 02).
-Vincent Veschambre : vincent.veschambre@mairie-villeurbanne.fr (tél : 04 37 57 17 01).

Le site internet du RIZE : http://lerize.villeurbanne.fr

Conférence – « La danse au travail »

La danse au travail : analyse anthropologique des conditions de production du savoir-faire

Séminaire conjoint Atelier 6 – Atelier 7

Mardi 5 avril 2016, 14h
Université Lyon 3
Amphithéâtre Doucet-Bon (1er étage)
18, rue Chevreul, Lyon 7e

Georgiana Wierre-Gorre
(Université Blaise Pascal Clermont 2, laboratoire ACTé)

Aujourd'hui à deux mains
Photo : Quentin Bertoux (http://www.houbin-nondenom.com/aa2m.html)

A partir d’une recherche impliquée sur le projet de documentation filmique des gestes de métier faits « à blanc » de la chorégraphe Pascale Houbin, projet intitulé Aujourd’hui à deux mains, Georgiana Wierre-Gorre propose de réfléchir sur la manière dont la chorégraphe réussit, sous des contraintes temporelles très serrées, à transformer un savoir-faire et une expertise artisanaux en savoir-faire dansé, ou, du moins, l’illusion de celui-ci. Quelles sont les conditions de production, interactionnelles et intersubjectives, de ces gestes « dansés » ? Quelles sont les procédures opérationnelles à l’œuvre ? Quels sont les ressorts de ce travail chorégraphique ? Continuer la lecture de Conférence – « La danse au travail »