Vient de paraître : « Géographie du souvenir »

Géographie du souvenir

Ancrages spatiaux
des mémoires de la Shoah

DOMINIQUE CHEVALIER
PREFACE DE DENIS PESCHANSKI

La mondialisation des mémoires de la Shoah, telles que représentées dans des musées et des mémoriaux nationaux, constitue une caractéristique majeure des dimensions contemporaines de ce phénomène. Leur répartition actuelle de par le monde témoigne de la diffusion importante de ces « lieux de mémoire ». Ce livre présente tout d’abord ces nombreux lieux du souvenir, leur géographie, leur agencement, mais aussi leurinsertion dans leur environnement urbain, la manière dont ils sont mis en scène par des pouvoirs nationaux ou municipaux et en fonction de quelles visées idéologiques. Mais il s’agit également d’appréhender les manières dont les visiteurs perçoivent et se représentent ces lieux, en fonction de leur propre histoire. C’est donc à la fois à un panorama des musées et mémoriaux de la Shoah dans le monde que ce livre convie le lecteur, mais aussi à une analyse sensible de la manière dont ils sont pratiqués et insérés dans la ville. De Budapest à Washington, de Jérusalem à Paris, les situations sont toutes différentes et combinent à la fois des agencements spécifiques, des narrations, des émotions, des valeurs, des croyances et des appartenances.Les mémoires de la Shoah, telles qu’elles sont évoquées, exposées, produites et institutionnalisées dans ces musées métropolitains nationaux érigés après-guerre – et parfois bien plus récemment – confirment que les dimensions spatiales, toutes échelles confondues, occupent une place de choix. Elles expriment aussi les liens puissants et subtils que les sociétés tissent entre le passé, le présent et le futur anticipé. Ce livre s’inscrit ainsi dans le champ mémoriel, en plein essor depuis le tournant des années 1970-1980, lequel occupe de nouvelles fonctions, en perpétuelle modification, tant sociales que politiques, à l’échelle individuelle comme à l’échelle collective.

ISBN : 978-2-343-12443-8
22 € • 244 pages

LES AUTEURS
Dominique Chevalier est maîtresse de conférences-HDR en géographie à l’Université Lyon 1 Claude Bernard-ESPÉ. Membre du laboratoire Environnement Ville Société (UMR 5600), elle s’intéresse depuis une dizaine d’années à la spatialisation des mémoires douloureuses et aux effets (touristiques, patrimoniaux, politiques…) de cette mise en espace.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *