« Imaginaire : Construire et Habiter la Terre – ICHT2017 »

« Ré-imaginer l’habitat précaire » est une session thématique du colloque franco-brésilien « Imaginaire : Construire et Habiter la Terre – ICHT2017 »  inscrite dans le programme d’activités de l’atelier 6 d’EVS.

ATTENTION : Le lieu du colloque ICHT a changé ! Ce n’est plus Université Lyon 3, Amphithéâtre Huvelin 15 quai Claude Bernard Lyon 7e  mais
Amphithéâtre Doucet-Bon
18 rue Chevreul, Lyon 7e

Deux autres sessions (« Imageries, mémoires, projections et projets » le 12 avril matin et « La ville douce » le 13 avril matin, au programme de l’Atelier 1 d’EVS), ainsi que des expérimentations proposées par le Studio IMU Expériences sensibles en partenariat avec le Rize (le 12 avril après-midi) composent le programme d’ICHT 2017.

Dans la continuité d’une première édition tenue à São Paulo en mars 2016, l’ambition du colloque est de réaffirmer la place des poétiques urbaines dans la fabrique contemporaine des villes, en se focalisant sur les imaginaires, les images matérielles et les approches sensibles du quotidien urbain.

Argumentaire « Ré-imaginer l’habitat précaire »

La notion de poétique urbaine apparaît a priori antinomique à l’étude de l’habitat précaire. Pour autant, l’imaginaire, le sensible ou l’affectif, parce qu’ils sont constitutifs de l’habiter, sont des modes d’entrées légitimes et pertinents pour travailler sur ou avec l’habiter précaire. Il s’agira alors de mobiliser des contributions explorant ces modes d’entrée, leur portée critique et leur capacité à créer de la profondeur de champ face à la complexité des situations de vulnérabilité et d’inégalités urbaines, historiques ou plus récentes.

Les contributions retenues permettront ainsi d’aborder :

  • l’analyse des représentations et des imaginaires de l’habitat précaire, en interrogeant notamment les images contemporaines du mal-logement (bidonvilles, camps de migrants, personnes vivant dans la rue…) et les ambivalences qu’elles véhiculent, entre misérabilisme, catastrophisme, esthétisation de la pauvreté … ;
  • des expériences empiriques (ethnographies sensibles, recherches-actions, expérimentations artistiques, participatives…) qui, cherchant à rendre compte de l’épaisseur des situations singulières, pourront notamment être mises en dialogue avec des approches plus macro et plus centrées sur les politiques urbaines ou les catégorisations institutionnelles liées à l’habitat précaire;
  • à l’inverse, des travaux de tradition critique sur la production de l’habitat, qui seront ici mis en regard d’approches centrées sur le vécu et l’habiter.

 Jeudi 13 avril 2017 après-midi

Amphithéâtre Doucet-Bon
18 rue Chevreul, Lyon
7e 

 14.00 – 17.00

Ré-imaginer l’habitat précaire

 14.00 – 15.00
Conférences introductives
Karina Leitao et João Whitaker (Faculdade de Arquitetura e Urbanismo – Universidade de São Paulo) :
Précarité de l’habitat : matérialité, subjectivité, imaginaire

 Jacques Lolive (UMR Pacte), Cintia Okamura (Companhia Ambiental do Estado de São Paulo CETESB/USP) et Patrick Romieu (UMR Ambiances)

Poétique du Condominío Barão de Mauá. Comment restituer la persistance du milieu de vie dans une zone contaminée ?

 15.00 – 17.00
Table-ronde et débat

animée par Sandra Fiori (Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon, UMR EVS-Laure)

avec les contributions de :

Quentin Bazin (Univ. Lyon 3, IRPhiL), Damien Delorme (Univ. Lyon 3, IRPhiL) et Hannah Vaughn (Univ. of Utah – College of Architecture and Planning), Adriana Diaconu (Institut d’urbanisme de Grenoble, UMR Pacte), Ninon Huerta (UMR Passages), Diego Miralles Buil (Univ. Lyon 2, UMR EVS), Felipe Moreira (Univ. de São Paulo – Fac. de Arquitetura e Urbanismo), Catharina Pinheiro Cordeiro dos Santos Lima (Univ. de São Paulo – Fac. de Arquitetura e Urbanismo) et Carmen Sylvia Guimarães Aranha (Univ. de São Paulo), Jaime Solares (Univ. de São Paulo – Fac. de Arquitetura e Urbanismo), Nicole Tabet (Laboratoire TVES), Jean-Paul Thibaud et Nicolas Tixier (UMR Ambiances)

Inscription obligatoire : https://icht2.sciencesconf.org/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *