SÉMINAIRE 2017 : SÉANCE 2

Interroger l’informalité pour questionner la norme

Mardi 14 février  2017
Lieu : UMR EVS – 18, rue Chevreul, 69007 Lyon – Salle 604
Horaires : 14h – 17h30

Intervenant-e-s : Fatiha Belmessous (EVS / RIVES); Farida Naceur (Université de Batna. Chercheure invitée en 2016-2017 à EVS / RIVES);  Cibele Rizek (Université de São Paulo)

Présentation de la séance

Aujourd’hui les quartiers dits informels sont considérés comme un phénomène en expansion dans les villes dites du Nord, alors qu’ils représentent un caractère durable dans les villes dites du Sud, constituant parfois la figure majoritaire du tissu urbain. Pourtant, ils constituent encore un objet voire un enjeu des politiques publiques, que ce soit dans leur caractérisation et énonciation (mode de désignation des lieux) ou dans leur traitement (normalisation ou éradication).

Photos des quartiers informels de Batna (Photos : Naceur Farida, 2016 )

L’objectif de la séance est de questionner cette notion, ses origines conceptuelles, son mode de circulation et de diffusion au sein de la littérature académique en l’illustrant de deux cas empiriques : la ville de Batna en Algérie et la périphérie est de São Paulo au Brésil.

  • Fatiha Belmessous (chercheure en histoire, EVS / RIVES) : L’informalité, un concept venu du Sud
  • Farida Naceur (professeure d’architecture, Département d’architecture et d’urbanisme, Université de Batna. Chercheure invitée en 2016-2017 à EVS / RIVES) : Les habitants des quartiers informels à Batna : capacité d’organisation et de mobilisation pour leur reconnaissance
  • Cibele Rizek (professeure de sociologie, Institut d’Architecture et Urbanisme, Université de São Paulo) : La notion d’informalité : histoire, significations et usages au Brésil. L’exemple de la région périphérique à l’est de la ville de São Paulo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *