Conférence – Les traces psychiques de la domination. Essai sur Kardiner

Les traces psychiques de la domination. Essai sur Kardiner

Autour de l’ouvrage d’Anne Raulin paru aux éditions le Bord de l’Eau, 2016

Séminaire conjoint Atelier 3 – Atelier 6

Mercredi 11 mai 2016, 14h
IUT Lyon 3, Salle 104
88, rue Pasteur, Lyon 7e

Anne Raulin
(Université Paris Ouest Nanterre – La Défense)

http://www.editionsbdl.com/images/files/books/478.9d1511e5.png?ts=1461582026
Crédits : Ed. le Bord de l’Eau, 2016

L’après-Seconde Guerre mondiale a vu aux Etats-Unis une mobilisation des sciences humaines — associant chercheurs européens (Adorno, Horkheimer, etc.) et américains — dans le but de comprendre les causes de l’antisémitisme et du racisme et leurs conséquences sur la société. Dans ce contexte, Kardiner, psychanalyste formé auprès de Freud et promoteur du rapprochement entre psychanalyse et anthropologie, a cherché à mesurer l’impact de la hiérarchie raciale et sociale sur le psychisme et dans l’inconscient de ceux qu’elle opprime. Inventant une méthodologie psychobiographique entre cure analytique et enquête sociale,  il en révèle les effets dévastateurs dans la relation entre Noirs et Blancs.

Afin de donner à cette œuvre sa puissance d’interpellation, Anne Raulin a établi une biographie originale de Kardiner, en l’inscrivant dans sa synergie intellectuelle entre Harlem Renaissance et Black Empowerment.

Articuler anthropologie, sociologie et psychanalyse dans l’approche des questions communes aux grandes métropoles contemporaines, aux Etats-Unis comme ailleurs, semble plus que jamais nécessaire. En France tout particulièrement, cette conception d’un rapport dynamique entre individus et sociétés avait pu inspirer des auteurs aussi divers que Merleau-Ponty, Balandier, Bastide ou Bourdieu et, à sa façon, Simone de Beauvoir.

L’actualité ne donne-t-elle pas à l’œuvre pionnière de Kardiner un nouvel écho ?


Anne Raulin est professeure à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense. Spécialiste d’anthropologie urbaine, elle a publié plusieurs ouvrages.

Ses recherches ont porté alternativement sur New York et Paris, les temporalités et les minorités urbaines. Elle s’attache aussi à situer la personnalité d’auteur-e-s qui ont en leur temps transformé l’exercice de l’anthropologie.

Informations : Jorge P Santiago (Mail…)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *